Organisé par Petit Bain
jeu 25 avril 2024
19h30
Festival Ciné Palestine

Deena Abdelwahed La Louuve Marsa

Concerts
> Tarifs
13€ en prévente / 16€ sur place / 6€ Tarif RSA & étudiants sur justificatif (limité à 15)
+ Tarif soutien en prévente et sur place à 20€

Deena Abdelwahed

Deena Abdelwahed a sorti son deuxième album ‘Jbal Rrsas’ (InFiné) le 8 septembre. Accompagné par un nouveau live, ce nouvel opus concept sera présenté en 2023 et 2024 dans le monde entier et notamment à Rewire, Sonar, Mutek Montréal, Le Guess Who et La Route du Rock. Elle est accompagnée sur scène par Khalil Epi (multi-instrumentiste), Niculin Barandun (visuels) et Pantxo Bertin (son).

Ses explorations musicales sont des tentatives pleines d’espoir de se réapproprier les éléments qui font la diversité de la musique arabe, en s’inspirant de la musique de danse électronique influencée par la musique Club et la scène avant-gardiste, expérimentale actuelle. Elle a coproduit le titre « an itch » qui figure sur l’album de Fever Ray, « Plunge », et a produit plusieurs remixes pour Bachar Mar-Khalifé, Flore, Domenico Torti et Afrika Bambaataa parmi tant entre autres. Elle a également collaboré avec le milieu de la danse contemporaine et le théatre, sollicitée par Alexandre Roccoli pour écrire et interpréter la musique de « Weaver » en 2017, « Lilith » de Marion Blondeau et « Flagranti » de Essia Jaibi.

La Louuve

Usant d’un contrôleur comme du volant d’une voiture bélier, La Louuve t’aligne les chocs frontaux à mesure qu’elle drift dans les ruelles malfamées d’Afrique du Nord. De transitions en têtes à queue, elle te passe en revue raï éthylique, Electro Maghreb, Afro Gnawa, Dabke, Sharqi & Mahragan pour finalement te faire déflagrer une tripotée de BPMs artisanaux, l’espace d’une rotation pointant de la Mauritanie à l’Iran. Trônant à l’ombre de sa pègre Wah Wah Production, elle incarne ce que l’hyperactivisme antihype à de plus ambiancé et de patibulaire. Touça dans le souterrain des cauchemars orientalistes.

Marsa

Marsa est composé de Sylvain Rabourdin au violon, Lina Belaïd au violoncelle et Wadie Naïm aux percussions. Le groupe crée une musique méditerranéenne sans frontières, l’espoir d’un chemin commun de paix et d’harmonie, de l’occitanie jusqu’au monde arabe.