HOW TO LOVE : JOUR 2 / TRISTESSE CONTEMPORAINE / NOVA MATERIA

HOW TO LOVE : JOUR 2 / TRISTESSE CONTEMPORAINE / NOVA MATERIA
#Concerts
#Pop

12.02.2020

HOW TO LOVE : JOUR 2 / TRISTESSE CONTEMPORAINE / NOVA MATERIA

Espace

Salle de concerts


Tarifs

  • Sur place 22 €
  • Prévente 18 €

Horaires

  • Ouverture des portes : 19:30

Petit Bain Présente

De par leurs diversités géographique et musicales, Tristesse Contemporaine et Nova Materia sont deux formations qui redéfinissent aujourd’hui les contours de la pop moderne, pour les premiers en réactualisant avec brio les codes de la cold-wave à travers les tropes de la scène club actuelle, les seconds en mélangeant l’urgence du rock à l’expérimentation des machines, avec un set up inédit composé de matières brutes, loin des poncifs bien souvent trop ethno-centrés du genre.

LINE-UP

TRISTESSE CONTEMPORAINE

Par amitié et affinités, Narumi, Léo et Maik décident de monter un groupe en 2009. Ils ont besoin d’enregistrer vite afin de conserver la spontanéité, l’inventivité et la force des esquisses. Les démos qui résultent de leurs sessions ne ressemblent à rien d’existant même si les fantômes des Talking Heads (““Fear of Music”), de Young Marble Giant (“Collossal Youth”) ou des Cure (“17 Seconds”) planent au-dessus de leurs têtes. Il faut alors trouver un nom. En fouillant dans les archives d’un marchand de livres anciens, Léo tombe en arrêt devant un livre d’Hippolyte Fierens Gevaert intitulé : La tristesse contemporaine: essai sur les grands courants moraux et intellectuels du XIXe siècle. Tristesse Contemporaine sera un groupe français composé d’étrangers, un groupe de « back seat drivers » comme ils aiment à se définir. La tristesse contemporaine sera celle des exilés.

NOVA MATERIA

Né des cendres de Panico, Nova Materia est un groupe aussi déroutant que novateur.
En effet, rien chez eux ne relève du commun. Leurs instruments sont des tubes en acier, des plaques de fer, des pierres frottées ou projetées sur des surfaces métalliques, des guitares allongées et percutées à l’aide de mailloches. Leurs concerts, une célébration hypnotique, qui oscille entre musique électronique et post punk industriel où cohabitent le son primitif des pierres et les rythmiques électroniques entêtantes et contemporaines.
Une performance qui relève autant de l’expérience sensorielle que de la transe libératoire.
Le groupe met en scène ses instruments en les disposants tels une installation sonore et visuelle. Plaques de fer, Tuyaux en acier suspendus et pierres d’un côté. Guitare allongée et percutée et machines électroniques de l’autre. Caroline et Eduardo jouent face à face pour créer chacun avec leurs recours la matière organique qui compose l’essence de la musique de Nova Materia.

+ GUEST

HOW TO LOVE

How to Love?

Voilà sept éditions que Petit Bain décline la question sous toutes ses formes, dans un bouillon d’images et de sons où se croisent la bande dessinée, l’illustration, l’animation, l’écriture et la musique poussée chaque année un peu plus loin dans ses retranchements.
Sept ans que le festival nous exhorte à réapprendre à aimer.
Ouverture sur le monde, sur l’autre, amours plurielles, inclusion, hospitalité, diversité sexuelle, respect de l’environnement… L’amour comme résistance à l’ordre prédominant. L’amour comme inventaire pour nourrir notre imaginaire. L’amour comme réponse à l’urgence.
« Le seul système pour s’en sortir, c’est l’amour. »
(Gilles Bœuf, discussion avec Ludovic Debeurme, How to Love #5)
Six jours de concerts, clubs, rencontres, jeux, ateliers, performances, présentations de livres, pour décliner les mystères de l’amour et les troubles du genre, six atmosphères différentes comme autant de tentatives de réponses à la question « How to Love ».
Plus que jamais, ce nouveau cru sonnera les premiers battements de la saison 2020 de Petit Bain, « Sans Frontières ».

Le même jour


Aucun autre événement