HOW TO LOVE : JOUR 3 / CARTE BLANCHE À MONDKOPF

HOW TO LOVE : JOUR 3 / CARTE BLANCHE À MONDKOPF
C'est fini, c'était bien ! !
#Concerts
#Rock

13.02.2020

HOW TO LOVE : JOUR 3 / CARTE BLANCHE À MONDKOPF

Espace

Salle de concerts


Tarifs

  • Sur place 23 €
  • Prévente 19 €

Horaires

  • Ouverture des portes : 19:30

Petit Bain présente

Figure emblématique de la scène électronique et ami de longue date de Petit Bain, il tombait sous le sens d’offrir une carte blanche à Paul Régimbeau aka Mondkopf dans le cadre de How To Love. On lui a donc laissé les clefs de la salle en toute confiance, afin qu’il nous offre ce plateau varié et inédit, avec notamment Tomaga, émanation de The Oscillation, mêlant à la fois noise psychédélique et groove inné de la batteuse Valentina Magaletti et enfin Tern, projet encore inédit et mystérieux qui nous sera dévoilé à cette occasion et Black to Comm.

Pour des raisons indépendante de notre volonté, l’artiste Rafael Anton Irisarri annule sa venue au concert « How To Love : Jour 3 / Carte Blanche à Mondkopf  » à Petit Bain le jeudi 13/02/2020. Toute demande de remboursement formulée avant le 13/02/2020 sera prise en compte : fanny@petitbain.org

LINE-UP

MONDKOPF live A/V

Depuis plus d’une décennie, le prolifique producteur parisien n’a cessé de nous surprendre avec ses compositions, défrichant sans cesse de nouveaux terrains avec audace artistique et curiosité. Parfois extrême, d’autres plus méditative , sa musique n’est jamais simpliste. Ces dernières années, son œuvre a clairement pris un tournant vers un style plus ambient, intime, moins abrasif.

TOMAGA

Initialement échappés du duo The Oscillation, mais officiant également séparément dans Vanishing Twin, UUUU, le CAN Project ou aux cotés de Pierre Bastien, vous ne trouverez actuellement pas de plus fine gâchette dans le game de la musique industrielle/concrete/jazz d’avant-garde/psyché/minimaliste.
Rien que ça.

TERN

Un lecteur de cassettes 4 pistes. Des boucles de bande magnétique qui sondent les réminiscences. Des harmonies qui se délitent et s’engouffrent dans leur propre itération.
Proposé par Grégoire Couvert (du duo As Human Pattern),Tern explore une inévitable distension du temps à travers l’usure des sons.

BLACK TO COMM

Black to comm est le projet solo de l’artiste sonore allemand Marc Richter.

De main de maître, il manipule les sons et fait s’effondre les barrières entre passé, présent et futur à travers un kaleidoscope qui transcende les genres, armé de détails : une intense et sensorielle expérience sonique. Before After, son dernier album qui suit sont premier sur Thrill Jockey, Seven Horses For Seven Kings, porte en lui une journée hallucinogène, à travers les polarités extremes d’émotion, tout étant le pendant lumineux du précédent.

La technique d’approche de la musique de Richter est profondément ancré dans la philosophie du temps. Il cite la pionnière électronique  Eliane Radigue : «  Tout est un intervalle, nous sommes souvent entre les deux. Et dans cet interval, entre deux états, il y a une expression continue d’invisibles variations et d’imperceptibles transitions » Before After existe tel un fluide, un espace minimal, dessinant des sons et des influences de différents époques et en synthétisant de nouveaux futures.

HOW TO LOVE

How to Love?

Voilà sept éditions que Petit Bain décline la question sous toutes ses formes, dans un bouillon d’images et de sons où se croisent la bande dessinée, l’illustration, l’animation, l’écriture et la musique poussée chaque année un peu plus loin dans ses retranchements.
Sept ans que le festival nous exhorte à réapprendre à aimer.
Ouverture sur le monde, sur l’autre, amours plurielles, inclusion, hospitalité, diversité sexuelle, respect de l’environnement… L’amour comme résistance à l’ordre prédominant. L’amour comme inventaire pour nourrir notre imaginaire. L’amour comme réponse à l’urgence.
« Le seul système pour s’en sortir, c’est l’amour. »
(Gilles Bœuf, discussion avec Ludovic Debeurme, How to Love #5)
Six jours de concerts, clubs, rencontres, jeux, ateliers, performances, présentations de livres, pour décliner les mystères de l’amour et les troubles du genre, six atmosphères différentes comme autant de tentatives de réponses à la question « How to Love ».
Plus que jamais, ce nouveau cru sonnera les premiers battements de la saison 2020 de Petit Bain, « Sans Frontières ».