LA MAISON SARCUS #2 : VOIRON, FASME, GAUVAIN

LA MAISON SARCUS #2 : VOIRON, FASME, GAUVAIN
C'est fini, c'était bien ! !
#Petit Bain De Nuit
#Electro

11.01.2019

LA MAISON SARCUS #2 : VOIRON, FASME, GAUVAIN

Espace

Salle de concerts


Tarifs

  • Sur place 15 €
  • Prévente 10 €

Horaires

  • Ouverture des portes : 23:55

Après une première ‘La Maison Sarcus’ disco-funk & house exceptionnellement dédiée à la scène hollandaise, Sarcus revient le 11 janvier 2019 pour un line-up 100% français composé de VOIRONGauvainet FASME. Ces trois artistes présentent chacun un point de vue musical différent sur un style similaire – l’électro – ne qualifiant pas la musique électronique dans son ensemble mais bien son “sous-style” au rythme syncopé que nous affectionnons particulièrement.

 

VOIRON [Concrete Music / Nocta Numerica / Cracki Records]

Repéré en 2014 avec ses premières sorties sur Concrete et Cracki, Valentin Voiron a su se démarquer grâce à des productions décomplexées, aux larges spectres musicaux. Démontrant un certain talent pour la musique rave des années 90, intemporelle et aventureuse, il élabore également des tracks techno & acid ultra modernes. Il s’inspire d’artistes comme Aphex Twin, Legowelt, Drexciya ou AUX88, et joue sur des line-up aux côtés de Juan Atkins, Laurent Garnier, AZF ou encore Umwelt, du Panoramas au Weather festival. À l’image de ses sets, son soundcloud est une véritable niche à pépites, rempli d’unreleased loufoques en tout genre !

 

FASME (Live) [Cardinal Association / Electronic Feeling]

Les derniers mois ont été hyper-productifs pour FASME : après avoir fait une petite tournée des festivals français, du mythique Astropolis au Terra Incognita, en passant par Freaks Pop ou Sarcus, le Nantais prépare un EP et sort désormais un track par semaine sur son Soundcloud (http://bit.ly/2RuOXhV) !

Aussi bien influencé par le jazz que le métal, FASME est à l’origine un batteur qui ne commence à produire de la musique électronique qu’en 2016 après des études de design. En tout juste deux ans, il est repéré par les collectif Cardinal Association Electronic Feeling et passe de sa chambre aux plus belles scènes française. Derrière ses machines, il joue une musique dansante, émotionnelle et hypnotique, riche de ses complexités acid, synthwave et techno : ceux présents au Sarcus Festival 2018 se souviendront de l’énergie intense qui l’habite sur scène !

 

GAUVAIN [BEAU MOT PLAGE]

Membre du collectif, label et groupe facebook Beau Mot Plage, Gauvain fait partie de cette nouvelle génération de minimal selectors parisiens s’affranchissant largement des styles minimales et micro traditionnels, les emportant dans un flot de références trance, tech-house, deep-house ou techno pour des sets très riches et dansant, à l’image des Nicolas Lutz et Francesco Del Garda dont la réputation ne cesse de grandir. On se souviendra surtout des 10 heures de closing Beau Mot Plage au Sarcus Festival 2018, et de la vibe incroyable qu’il avait créé avec ses camarades Hoser & Mole.

Le même jour