Soft Kill + Choir Boy + Ghum

Soft Kill + Choir Boy + Ghum
C'est fini, c'était bien ! !

12.06.2022

Soft Kill + Choir Boy + Ghum

Espace

Salle de concerts


Tarifs

  • Sur place 20 €
  • Prévente 16 €

Horaires

  • Ouverture des portes : 19:00
🔹 soft kill 🔹
SOFT KILL ont retourné 2016 avec leur première sortie sur Profound Lore Records, ‘Choke’. Ils reviennent ensuite avec le triomphale Savior, sorti chez Profound Lore Records en 2018.
L’écriture de Savior a été déclenchée en revenant de tournée: la femme du leader Tobias Sinclair a commencé à saigner dans la camionnette, à huit mois de grossesse. Le groupe couru jusqu’aux urgences les plus proches pour sauver à la fois la mère et l’enfant à naître. Bien que l’opération se soit bien déroulée, le poumon du bébé s’est perforé le 2ème jour. Tobias a été contraint d’attendre et d’assister impuissant à la valse des médecins et des infirmières luttant pour maintenir son nouveau-né en vie. Bloqué loin de chez lui, il acheta une guitare, emprunta une basse à un ami et commença à écrire des chansons qui finirent par devenir le cœur de Savior. Tobias a écrit des chansons sur la crainte de la perte de son fils, sa lutte contre la toxicomanie, les nombreuses tragédies qui ont jalonné sa vie, et l’espace vide suspendu entre le deuil et la célébration, la vie et la mort.
Leur dernier album, Dead Kids R.I.P. City, sorti en 2020, a été produit par David Trumfio (Built To Spill, Wilco) et masterisé par Howie Weinberg (The Cure, Smashing Pumpkins, Nirvana). L’album est composé de dix chansons. Chaque morceau évoque une personne dont la vie difficile nous est contée, les oubliés de la croissance folle de Portland. Traumatismes, dépendance et mort dans la rue. Désenchanté et nostalgique, mais si lumineux par instants, touchant une intensité émotionnelle rare. L’influence de groupes comme The Cure est plus que palpable. Les nappes de guitares et de synthés, dignes de Desintegration, nous entraînent dans une atmosphère sombre et sentimentale, dont seul Soft Kill a le secret.
SOFT KILL est devenu une centrale électrique, combinant sans effort les genres, toujours avec cette narration émotionnelle puissante et brute de propre à Tobias Sinclair. De la perfection pop aux guitares gonflantes et écrasantes, en passant par un chanté implacable, Soft Kill est un tour de force créatif. Puisant dans une palette musicale diversifiée, ils sont influencés par les premiers U2, Gun Club, The Replacements, et offrent en passant un requiem à Tom Petty.
🔹 choir boy 🔹
« Choir Boy », « Enfant de choeur », c’est comme ça que ses pairs « punks » appelaient le chanteur/compositeur Adam Klopp au début de son adolescence, lorsqu’il montait des groupes de reprises punk à Cleveland, Ohio. L’étiquette insultante semblait juste et appropriée d’une certaine manière, compte tenu de l’éducation religieuse et de la voix angélique de Klopp. Après le lycée, Adam s’est intégré à la scène musicale et artistique underground de Provo et SLC, a laissé la religion derrière lui et a appelé son nouveau groupe « Choir Boy ». Une sorte de récupération comique du titre moqueur, tout en servant de reflet étrange à son enfance et son héritage musical.
Depuis la sortie du 1er album de Choir Boy sur Team Love Records en 2016, le groupe dream-pop est devenu culte en ligne et dans les cercles underground. La gamme vocale époustouflante d’Adam, ses compositions en couches et ses mélodies déchirantes sont soutenues par son partenaire musical Chaz Costello à la basse (Fossil Arms, Sculpture Club, Human Leather). Un mélange parfait de pop romantique et nostalgique.

Le même jour


Aucun autre événement

DANS LE MÊME GENRE



Aucun événement trouvé.