THE MAUSKOVIC DANCE BAND + LA RÉCRÉ + PANTIN PLAGE

THE MAUSKOVIC DANCE BAND + LA RÉCRÉ + PANTIN PLAGE
#Concerts
#Pop

04.11.2019

THE MAUSKOVIC DANCE BAND + LA RÉCRÉ + PANTIN PLAGE

LE BEAU FESTIVAL OFF

Espace

Salle de concerts


Tarifs

  • Sur place 17 €
  • Prévente 14 €

Horaires

  • Ouverture des portes : 20:00

Petit Bain & Le Beau Festival présentent :

 

THE MAUSKOVIC DANCE BAND

«Quand l’afrobeat et la cumbia rencontre la new-wave new-yorkaise et la disco», tel est l’horizon de THE MAUSKOVIC DANCE BAND !

The Mauskovic quoi ? Derrière ce nom, cinq Hollandais et un électrochoc sonore : Des percussions, une basse indécemment groovy, des injonctions à la danse et un certain gout pour le psychédélisme.

Fondé par Nicola Mauksovic (Altin Gun, Jacco Gardner) , après plusieurs mois d’expérimentations en studio avec ses frères, ils aboutissent à cette formation prometteuse. Toutes les envies et les goûts de ces doux frappadingues hollandais se réunissent joyeusement, sans interférence aucune dans un tourbillon sonore sans limite. Vivifiant et terriblement euphorique, Ce groove piquant n’a qu’un seul objectif : vous faire danser à perdre haleine !

The Mauskovic Dance Band sort le 16 mars 2018 son premier EP sur le fameux label Soundway Rec (The Heliocentrics, Flamingods, Batida, Meridian Brothers…).

 

LA RÉCRÉ

Emile Sornin (alias Forever Pavot) et Cédric Laban (batteur d’Isaac Delusion, Forever Pavot, HALO MAUD) viennent jouer les gamins turbulents dans la cour du jazz et créent leur propre spin-off appelé La Récré.

Pupitres dézingués, ardoises taguées, ils sont accusés d’envoyer de trop grosses punchlines de rhodes, de sampler grand mère et ses biscuits secs, sur des rythmes hiphop agressifs. Un jazz de punk à chien, bâtard, assimilé par le hiphop de Madlib et non sur les bancs du conservatoire. On se détend c’est La Récré.

 

PANTIN PLAGE

Amoureux transis, Nicolas et Oscar se sont dit oui sur le bord du canal de l’Ourcq. Ils embarquent sur leur bateau électrique de location, à bord duquel ils chantent les nuits brésiliennes en plein Paris (c’était la folie), et leur lune de miel à travers Pantin les emmène de la Bossa à l’Italo Disco, telle une AC Cobra filant toutes toiles ouvertes sur l’autoroute du soleil.

Le même jour


Aucun autre événement